Paul Marshall

@kenilworth.house

Tel le rafraîchissement d’une pièce à l’aube d’une nouvelle saison, des changements mineurs peuvent produire des effets majeurs. Faites la connaissance de Paul, un graphiste qui, alors qu’il admirait une bâtisse datée de 1911, s’est donné la mission de la transformer en maison étonnante et décorée avec goût.

Témoignage client

Aviez-vous déjà imaginé vous lancer dans un projet de rénovation ?

Non, pas du tout. Richard et moi avons acheté la maison de Kenilworth en juin 2018. Mais pour être honnête, elle ne correspondait pas à ce que nous voulions acheter. Certes, nous aimions ses éléments décoratifs d’origine et ses pièces aux formes excentriques, mais l’intérieur était très vieillot et nous savions que sa structure devait être totalement repensée.

Cela étant, nous avons planifié une visite afin d’avoir l’esprit tranquille. Nous pensions que l’intérieur serait très humide et sentirait mauvais, et que nous finirions par en sortir en courant et en hurlant à pleins poumons. Nous avons su que nous avions trouvé notre maison avant même d’en avoir refermé la porte.

Comment la maison vous a-t-elle conquis ?

Elle dégageait une impression très positive. Il était évident qu’une famille y avait vécu des moments très heureux. Trudy, la vendeuse, y vivait depuis le milieu des années soixante. Et à cette époque, personne ne gardait les éléments décoratifs d’origine. Heureusement, elle n’y a pas touché. La maison a conservé ses corniches, ses plafonds ornementaux et ses portes-fenêtres à vitraux. Le jardin est orienté plein sud, et nous sommes très bien placés, à dix minutes à pied de la plage et bien plus encore.

DÉCRIVEZ VOTRE PROCESSUS DE RÉNOVATION.

Je déteste me conformer à la norme. Mais il est impossible d’être différent sans un minimum de réaménagements. Nous nous sommes d’abord attaqués au hall d’entrée et à la chambre principale, qui ne nécessitaient que des changements cosmétiques. La cuisine nous a demandé plus d’un an de réaménagement. Il ne suffisait pas de casser des murs et de trouver du mobilier adapté.

Les sources d’inspiration comme Pinterest et Instagram sont si nombreuses qu’il est facile de s’égarer et de vouloir en faire trop. Avant de m’attaquer à une pièce, je crée au moins deux feuilles de calcul qui répertorient chaque budget, chaque produit et où trouver ces derniers. Nous créons également des planches d’inspiration.

Heureusement, Richard et moi partageons les mêmes goûts et n’aimons pas suivre les règles. Certains nous ont dit que l’une de nos décisions ne respectait pas l’âge de la maison. Nous ne sommes pas conservateurs et nous ne sommes pas en 1911. Nous essayons d’équilibrer le moderne et le traditionnel de façon harmonieuse. Et bien que nous ne sachions pas si nous vivrons ici jusqu’au bout, nous ne pensons pas à la valeur de revente de la maison. Nous faisons ce que nous aimons, et c’est tout.

Bougie anti-stress
Style rétro
Mur galerie
Salon avec des murs bleus et un canapé vert
Gros plan sur un livre et un fauteuil Imola

Quelle est votre pièce préférée de la maison ?

Nous adorons la nouvelle cuisine-salon ou pièce de jour, comme nous l’appelons. Elle a changé notre façon de vivre. Du fait qu’elle se trouve du côté sud de la maison, elle est claire et lumineuse. Je peux rester assis à la table de repas toute la journée. C’est là que je travaille en général. Je m’y installe également pour tricoter. La pièce s’inspire du modèle 606 d’Arne Jacobsen et exhale une ambiance du milieu de siècle.

La cheminée carrelée a suscité de nombreux commentaires. La légende veut que les carreaux soient réservés aux salles de bains et aux cuisines. Mais ce n’est pas le cas. Nos carreaux sont subtils. Associés à nos meubles de cuisine en noyer et à un mélange de meubles contemporains et danois du milieu de siècle, ils contribuent à créer un espace harmonieux où nous passons le plus clair de notre temps.

Comment parvenez-vous à éviter l’encombrement malgré la profusion d’éléments ?

Une fois un espace décoré, nous en retirons quelques éléments. Nous avons tendance à surcharger légèrement la décoration. Comme tout le monde, j’aime exposer mes derniers achats. Mais il n’est pas rare que vous puissiez ranger quelque chose pour le ressortir plus tard. J’ai également disséminé des éléments à travers la pièce, mais à des endroits peu conventionnels. Par exemple, nous avons utilisé du fil pour accrocher des plantes à nos cimaises. Cette idée n’a rien de révolutionnaire, mais de petites astuces de ce genre contribuent à créer une identité spatiale.

QUELS SONT VOS OBJECTIFS À MOYEN TERME ?

Je viens tout juste de commencer un nouvel emploi en tant que directeur de marque pour une marque de produits de luxe. Je compte donc consacrer beaucoup de temps au développement de ce rôle. Je compte également mettre en pause les projets concernant notre maison en attente afin de profiter de notre intérieur et de notre emplacement incroyable.

Conseils de décoration gratuits

Il n’a jamais été aussi simple d’améliorer votre décoration d’intérieur moyennant de simples petits ajouts. Et nos décorateurs d’intérieur sont prêts à vous aider. Profitez de leurs conseils en magasin ou à domicile.

Découvrir
Décoration rétro

Parez votre canapé de touches de couleur

Cette saison, les palettes de couleurs s’agrandissent. Découvrez de quelle façon la décoratrice d’intérieur Marianne Kleis Jensen applique cette tendance pour aménager un salon.

Découvrir
PRO1A