Designer Frans Schrofer

PLUS QUE DU DESIGN

Plus que du design. Une conversation avec Frans Schrofer 

 
 
Frans Schrofer est le célèbre designer hollandais qui a conçu le fauteuil Athena et le superbe canapé inclinable Parma. Frans et son épouse Sonia dirigent le Studio Schrofer, un cabinet de design primé basé à la Haye.

Leur équipe offre du « mobilier contemporain avec une touche d’originalité » Son langage de création est réfléchi et mêle le connu (des attributs captivants qui véhiculent la fonctionnalité et suscitent le confort visuel) avec des touches d’inattendu. L’ensemble brave les codes du secteur et attise toujours la curiosité.

Nous avons parlé avec Frans de ses fameuses racines artistiques, de son amour inconditionnel pour les automobiles françaises du milieu du siècle dernier et de sa relation de travail avec Sonia – le « cœur battant » du Studio Schrofer.

The Athena recliner chair

Soft recliner in leather

Définissez votre design – sa raison d’être dans ce monde, dans la société, et votre rôle de designer.

 

Pour minimiser mon empreinte écologique, je crois qu’il est de mon devoir en tant que designer de créer des produits qui durent dans le temps en utilisant les matériaux avec parcimonie. Le summum de la beauté, du confort et de la qualité. Il est important pour moi que mes designs soient appréciés, aimés, et qu’ils soient utilisés par les générations à venir. 

 

 
 
Comment définissez-vous la créativité ? Et avez-vous besoin de routines ou de conditions spécifiques pour être au sommet de votre créativité ?
 

La créativité est un petit bijou. C’est miraculeux, la manière dont le cerveau peut établir des connexions inattendues entre différents éléments sans aucun lien, stimulant ainsi l’esprit créatif pour créer un tout nouveau flux d’énergie. Tant et si bien que je ne peux pas m’arrêter de travailler tant que le design final n’atteint pas la perfection. À chaque fois, j’ai l’impression d’assister à la naissance d’une nouvelle espèce.

J’adore travailler dans mon studio et sur le sol de l’atelier. Quand je suis entouré d’artisans, d’ingénieurs, d’artistes, de machinistes et tous les éléments qui permettent de créer et reproduire, l’ensemble du processus devient fluide et la créativité circule sans entrave. 

Vous avez mentionné l’idée de perfection. Que pensez-vous de la perfection et comment savez-vous qu’un design est réellement terminé ?

 

Le design et la composition musicale ont de nombreux points communs : toutes les notes doivent être au bon endroit, et tenir compte du ton, de l’équilibre et du tempo. Obtenir la juste harmonie entre tous les éléments peut parfois prendre des jours, voire des années. Comme dans un concert, l’expérience du design dans la chaîne de production est un orchestre où vous tombez amoureux dès les premières notes.

 
Athena armchair

Frans Schrofer in his car

Lorsqu’on achète une voiture, on ne s’attend pas à ce que sa femme quitte le domicile familial pendant deux jours. C’est pourtant ce qui est arrivé lorsque vous avez acheté votre troisième Citroën Goddess. Vous possédez aussi une Citroën Maserati. Parlez-nous de votre amour pour les voitures françaises du milieu du siècle dernier.

 

Le design automobile adopte une approche très sculpturale, qui évoque une émotion chez le consommateur. Chaque marque a une façon bien particulière de s’adresser à son public. Mon obsession précoce pour la conception automobile m’a permis de comprendre ce langage visuel dès le plus jeune âge. C’est l’approche que j’adopte dans ma conception des meubles – Créer un langage de formes qui se passe de mots. 

L’un des meilleurs exemples en la matière est la Citroën DS 1955, la « Déesse », conçue par Flaminio Bertoni, qui est avant tout un sculpteur. Sa silhouette sans concession allait de pair avec une étude détaillée de la forme intégrant des techniques innovantes en matière d’hydraulique, ce qui a fait d’elle une voiture révolutionnaire à son époque. Grâce à ces atouts, cette voiture élégante a été un succès commercial pendant plus de 20 ans. Lorsque je vois une DS croulant sous un cimetière de poussière, je pense qu’il est de mon devoir de la sauver – désolée Sonia ! 

 
Où puisez-vous votre inspiration ? 
 

L’inspiration provient de tous les événements de la vie quotidienne : Me détendre le soir, voir mes amis et m’adonner à des activités culturelles. Nous vivons dans une ville multiculturelle, avec des influences de tous les horizons. Je reste donc très ouvert d’esprit, et chaque jour est un nouveau départ. La curiosité et les nouveaux défis me donnent l’énergie nécessaire pour poursuivre mes recherches. La plus belle pièce de mobilier est encore à naître. Je considère que les expériences les plus enrichissantes sont celles où mes designs provoquent une réaction émotionnelle forte.

 
Interior with recliner sofa

Les designs néerlandais et danois ont-ils des points communs ?

 

Oui, absolument ! Nos deux cultures apprécient les designs épurés et bien pensés, l’optimisation des matériaux et le recours aux technologies innovantes. Nos deux pays, relativement peu étendus, devaient regarder au-delà de leurs frontières pour faire des affaires. D’un point de vue historique, le Danemark et les Pays-Bas fabriquent des meubles depuis des siècles. Il se trouve que mon grand-père était un fabricant de meubles suisse émigré aux Pays-Bas dans les années 1800. 

 
 
Vos parents étaient des peintres admirés, et vous avez été parrainé par le sculpteur Frans de Wit. Faites-vous corps avec la dimension artistique de votre métier, ou pensez-vous que votre travail se concentre purement sur le design ? 
 

Grâce à mes parents, qui étaient artistes, l’art coule dans mes veines. Ce n’est qu’aujourd’hui que je fais le lien entre leurs œuvres et l’ensemble de mes créations. Ils étaient tous deux très prolifiques, exploraient continuellement de nouveaux styles, de nouvelles techniques et de nouveaux thèmes. 

Le sculpteur Frans de Wit a travaillé sur des projets de dimension monumentale, mais était aussi capable d’une grande finesse dans les détails. Il m’a appris la patience et la persévérance nécessaires pour parfaire un modèle jusqu'à atteindre l’harmonie parfaite. Je n’ai jamais vu personne manifester autant d’énergie et de dévouement. Il a été ma plus grande source d’inspiration.

The Parma recliner sofa

Electric recliner sofa

J’adore le titre du poste de Sonia : Chef Cheer Leader. Parlez-moi de votre relation de travail. Et quels conseils donneriez-vous aux couples qui travaillent ensemble ?

 

Nos modes de gestion sont à la fois très différents et complémentaires. Sonia a une expérience internationale dans la mode, elle a donc introduit dans notre stratégie, dès le départ, l’utilisation des planches de tendances, des analyses marketing, des apports de collection ainsi que les problématiques sociopolitiques et économiques qui touchent ce secteur. Elle organise également toute la communication avec les clients et les stratégies de présentation. De mon côté, je suis le fou de mécanique qui sait reconnaître à l’oreille un moteur en bon état de marche. Les personnes créatives ne rentrent pas dans le moule et il faut savoir comment harmoniser nos forces respectives. 

Le meilleur conseil que je puisse donner est de connaître son rôle. Il est facile de se cantonner aux rôles de mari et femme au travail, lorsque votre rôle est celui de Designer-Marketer. Séparer sa vie privée et sa vie professionnelle est une tâche difficile. Je suis capable de distinguer les deux, mais Sonia s’investit bien au-delà de ses heures de travail.

Athena

Une échappée en solo. Beauté saisissante, formes enveloppantes et confort d’assise hors pair : voilà les qualités intrinsèques du fauteuil inclinable Athena de Frans Schrofer.

Athena

Rencontrez tous nos créateurs

Nous travaillons avec des créateurs qui comptent parmi les plus admirés du Danemark et d’ailleurs. Rencontrer-les tous ici et explorez la personnalité qui se cache derrière les designs BoConcept.

Explore
PRO1A